Pour en savoir plus

Posted on

Les oiseaux peuvent être porteurs de nombreux parasites internes (parasitoses internes), en particulier dans leur tube digestif mais également dans les voies respiratoires (syngasmose).

Le gavage peut se faire à l’aide de purée pour bébé oiseau. Symptômes : Causes : Traitement : Pour traiter la diarrhée, il faut traiter la cause du problème. Symptômes : Causes : Une trop grande quantité de fer dans la diète (plus de 100ppm) Traitement : Corriger la diète et consulter un vétérinaire compétant en médecine aviaire. Cet hôte intermédiaire peut être un insecte ingéré par l’oiseau ou même un petit mammifère dans le cas des oiseaux carnivores ou oiseaux de proies. La prévention des parasites consiste à faire une bonne quarantaineà tous les nouveaux oiseaux. Les cockatiels et les perruches ondulées sont souvent porteurs sains de cette bactérie et peuvent contaminer les autres perroquets dans le même environnement. Cette bactérie n’est cependant pas résistante aux désinfectants, même les moins forts comme les ammoniums quaternaires, mais elle peut vivre très longtemps dans l’environnement. Il est donc important de faire tester les oiseaux atteints à nouveau après le traitement pour s’assurer que l’oiseau est négatif. Ces derniers sont souvent porteurs sains de la maladie et peuvent contaminer les plus gros oiseaux.

Le parasite est fréquent dans les eaux du bassin du Mékong. Une fois ingéré, le ver peut vivre pendant des années dans le foie de l’individu, sans se faire remarquer.

  • Prendre des mesures hygiéniques : en effet, la cage doit être propre, saine, placée au grand air et suffisamment spacieuse. Il faut également traiter les oiseaux contre les parasites externes.

Cette maladie affecte généralement les bébés, mais peut être présentes très rarement chez les spécimens adultes.

Souvent le virus reste dans l’organisme et peut être transmis par la suite à d’autres oiseaux. La forme aiguë est rencontrée plus fréquemment chez les oiseaux gardés dans des conditions insalubres et est caractérisée par des troubles respiratoires sévères entraînant la mort. Par contre, il s’agit également d’un pathogène opportuniste, c’est-à-dire qui causera une maladie chez l’oiseau immunodéprimé, jeune, stressé ou chez un oiseau ayant reçu un long traitement antibiotique. Les amazones, les cockatiels et les perruches sont fréquemment touchés par ce problème, mais tous les oiseaux peuvent être atteints de pododermatite. Les glandes sont particulièrement sensibles à la néoplasie et c’est également pour cette raison que le cancer le plus fréquent chez la femme humaine est le cancer des glandes mammaires. Ce peut être dû aussi à un coup de chaleur s’il fait trop chaud et que l’oiseau n’a pas d’eau pour s’hydrater. Si c’est un autre type de blessure et que le sang ne s’arrête pas, on peut faire des pressions pour arrêter le sang. L’oiseau atteint pourrait présenter les symptômes suivants : Il n’existe aucun traitement pour cette intoxication. Les tumeurs sont plus fréquentes chez les perruches, mais peuvent être présentes chez toutes les espèces.

QUELQUES TRAITEMENT UTILISES EN DERMATOLOGIE POUR LE TRAITEMENT DES POUX ET DE LA GALE

  • Déficience en vitamine A
  • Trauma (combat avec d’autres oiseaux, objet dangereux dans la cage, etc.)
  • Virus
  • Fongus
  • Vers
  • Mycoplasme

Notez bien: Les informations présentes dans cette section ont pour but de vous aider à comprendre les maladies chez les oiseaux.

Chez les canaris, l’oiseau dominant peut arracher les plumes des autres oiseaux de la volière. Ils sont normalement présents dans le tube digestif de presque tous les animaux supérieurs sans provoquer de maladies, mais leur prolifération peut devenir un problème. Pour les pédiculoses, des substances pulvérulentes sont appliquées non seulement sur le plumage de l’oiseau, à rebrousse-poil, mais aussi sur toutes les surfaces de son environnement. Les poux broyeurs (Mallophaga) et les acarioses de la peau sont aussi fréquemment vus chez les canaris, mais provoquent seulement un état d’énervement des oiseaux. il faut savoir qu’un petit oiseau a besoin de moins d’espace qu’un adulte mais que le surpeuplement peut être source de stress. Découvrez également : Les poux des plumes sont des parasites fréquents de nos oiseaux à ne pas confondre avec les poux rouges qui eux sont des acariens. Les oiseaux vivant dans des cages ou des volières extérieures sont plus fréquemment parasités mais cela n’empêche pas les oiseaux d’intérieur d’être infestés. Lors de parasitose, le traitement consiste généralement en un traitement antiparasitaire pour l’oiseau mais aussi pour l’environnement. Jeanne Bessette Les parasites externes sont la première cause de prurit chez les oiseaux de cage (canaris, perruches).

  • Amaigrissement, respiration difficile, diarrhée, soif aiguë
  • Infection dans l’appareil digestif, peut se transmettre par les rats et les pigeons
  • Bonne hygiène, alimentation saine
  • Administration d’antibiotiques et de vitamines

La prévention des parasites consiste à faire une bonne quarantaine à tous les nouveaux oiseaux.

Bien que la moulée soit un aliment complet, les oiseaux préfèrent généralement les grains, car ils adorent les décortiquer, ce qu’ils ne peuvent pas faire avec la moulée. Les graines sont souvent vendus comme régime alimentaire principal, mais sont pauvres en plusieurs éléments et vitamines nécessaires pour la bonne santé de l’oiseau. Les mélanges de grains de type Premium et Gourmet sont plus dispendieux, mais ne devraient pas constituer le mélange de base pour les oiseaux. Ils sont plus gros que la plupart des bactéries, mais trop petits pour être vu à l’œil nu. En général les infections qui restent sans traitement sont souvent fatales, car les malades sont amenés pour le traitement alors qu’il est déjà trop tard. Enfin, dernière solution, vous pouvez placer une baignoire dédiée dans la volière de votre oiseau afin de le laisser librement faire sa toilette ! Les parasites les plus fréquemment observés sur les oiseaux et dans leur environnement immédiat sont les poux gris ou rouges. Les oeufs sont visibles au microscope dans les selles (faire effectuer des analyses coprologiques). Traitement : conduire d’urgence l’oiseau chez le vétérinaire pour aérosols à l’oxygène et aux antibiotiques. Les oiseaux touchés d’une infection clinique sont pâles, affaissés, amaigris, ils ont des plumes hérissées et des fientes teintées de sang ou présentent une diarrhée plus ou moins sanglante. Traitement:  La sulfaquinoxaline, la sulfaméthazine ou une combinaison des deux sont utilisées de préférence dans l’eau, quoiqu’elles puissent être ajoutées à la nourriture. Traitement :administrer des gouttes dans chaque narine; emmener l’oiseau chez le vétérinaire pour des séances d’aérosols. Mais ces manifestations sont rares, l’aspect des tumeurs pourrait en imposer pour la maladie de Marek mais, dans la leucose lymphoïde, le système nerveux n’est jamais atteint. Cette habitude perverse consiste en un arrachage de ses propres plumes par l’oiseau (parfois aussi, ce sont des compagnons de volière qui font subir ce traitement à l’un des leurs). STRONGHOLD (traitement pour chiens cotre les puces) : S’utilise en plaçant une goutte dans le cou de l’oiseau. En tout état de cause, une visite chez votre vétérinaire s’impose car seul ce dernier sera compétent pour vous prescrire le traitement adapté. Si cela n’est pas possible, le traitement pourrait être, après bien entendu l’avis de votre vétérinaire, appliqué à l’ensemble des oiseaux qui ont pu être contaminés. Si vous avez plusieurs oiseaux dans la même cage, isolez vite le petit malade pour prévenir les risques de contagion.