Définition des pensées intrusives ou obsessionnelles

Posted on

Simplement pour vous parler de 3 astuces faciles à utiliser et surtout efficaces pour faire disparaitre les pensées négatives.

Mais son espace limité ne me permet pas de vous présenter toutes les stratégies les plus récentes qui existent en psychologie pour vous libérer de vos pensées intrusives. Les pensées envahissantes négatives qui font irruption à tout moment dans notre esprit et engendrent de grandes souffrances. Un résultat paradoxal survient justement lorsque nous tentons de supprimer ces pensées intrusives qui nous dérangent à tout moment. Le tout dépend de l’intensité du désagrément que les pensées intrusives nous font ressentir, ce qui est d’ailleurs associé au sentiment de culpabilité. Quand le désir d’éviter certaines pensées est devenu automatique, cela devient une obsession, un problème pire que les idées que nous voulions éviter au départ. En effet, moins nous comprenons le fonctionnement de nos pensées, plus nous consacrons d’énergie à tenter, sans succès, de nous défaire de certaines d’entre elles. Comme le mentionne encore Wegner4, nous sommes conscients de nos pensées, mais nous ignorons habituellement notre capacité à les influencer. Les infructueuses tentatives pour supprimer les pensées morbides les rendent d’autant plus prégnantes et dérangeantes. Les pensées indésirables nous obligent à interrompre le cours normal de notre réflexion.

Quelques stratégies supplémentaires pour vous défaire de ces (foutues) pensées intrusives

  • Penser à des échecs ou des situations embarrassantes qui ont eu lieu
  • Penser qu’une catastrophe va arriver
  • Penser que vous allez décevoir vos amis

La peur d’avoir honte ou de tomber malade est un autre exemple de ces pensées intrusives qui nous hantent et que nous tentons d’écarter.

En effet, les pensées obsessionnelles, impossibles à contrôler, nous minent au point de nous plonger dans un état de plus en plus pénible. Malgré le sombre tableau que je viens de brosser, nous ne sommes pas réduits à souffrir de nos pensées indésirables sans rien pouvoir y faire. Comme dans le cas des pensées obsessionnelles, c’est la concentration sur ce que nous n’acceptons pas qui rend l’expérience obsédante. Comme l’acceptation, au lieu de supprimer nos pensées indésirables, l’habituation consiste à les affronter pour nous en désensibiliser. Il ne s’agit donc plus de fuir les pensées désagréables mais de polariser notre attention sur elles. Nous dérober constamment aux pensées négatives et à leurs conséquences physiologiques, comme l’anxiété, ne nous permet jamais de nous y habituer. Comme je le mentionnais précédemment, nous croyons souvent être les seuls à avoir des pensées étranges et parfois même dégoûtantes. Du coup, nos inhibitions tombent, car ces pensées obsessionnelles qui nous inquiétaient tellement, qui nous choquaient et nous dégoûtaient même, prennent alors un caractère plus banal. Une fois que nous avons en tête des croyances fallacieuses (comme des pensées automatiques négatives), il est difficile de les faire disparaître.

Il existe d’abord des moyens pour savoir si nous tendons à supprimer des pensées obsessionnelles et pour reconnaître le moment où nous le faisons:

  • Penser briser une table ou de la renverser au supermarché par exemple
  • Penser faire quelque chose de dramatique comme voler une banque

Ainsi, nous ne refuserons plus nos pensées intrusives mais nous en remanierons la teneur en y ajoutant des informations qui les rendront « inoffensives ».

Comme nous venons de le voir à travers toutes ces stratégies, nos tentatives répétées pour fuir nos pensées intrusives nous nuisent parfois plus que nos pensées elles-mêmes. Coincées dans des schémas mentaux négatifs, nous entretenons nos pensées négatives, 365 jours dans l’année. Alors, comment chasser les pensées négatives ? Elles sont : A la question de « comment chasser les pensées négatives », la réponse est simple. Pour résumer, à la question comment chasser les pensées négatives, on répond : Avec Mickey ! Ensuite au rayon « comment chasser les pensées négatives », à chacune sa façon, plus ou moins directe. Un ouvrage pour se libérer des pensées négatives qui freinent dans les intentions et font échouer dans les actions entreprises. Les pensées parasites sont des pensées négatives qui nous freinent dans nos projets et nous empêchent de réussir. Dans le cas contraire, une pensée négative qui vous traverse la conscience va chercher en quelques minutes un afflux de centaines de pensées tout aussi déprimantes.

Vous avez aimé cet article « Comment chasser les pensées négatives » ? Pour aller plus loin :

  • la centration
  • la décélération
  • le silence
  • la contemplation
  • l’acceptation

Voici quelques conseils efficaces pour vous changer les idées et ne pas tomber dans le piège de l’afflux des pensées défaitistes.

Les pensées négatives sont l’un des obstacles majeurs au lâcher-prise, du moins, la façon que vous avez d’y réagir. Dans le trouble obsessionnel compulsif, les pensées intrusives sont définies comme des pensées non voulues, des idées ou des images qui provoquent de l’anxiété, de la peur, ou de l’inconfort. Nous avons compilé cette liste grâce à l’aide d’un groupe d’amis et de collègues et de mes propres pensées intrusives. La première suggère que ces pensées sont une partie de l’esprit humain et de sa capacité créative. Certaines recherches relatent que les pensées intrusives négatives n’ont pas de réelle importance et sont simplement inoffensives et “flottent” dans notre esprit. Vous aimeriez surement supprimer toutes vos pensées intrusives, mais elles sont normales et une expérience universelle. Cela vous fait résister aux pensées ou essayer de les pousser hors de votre tête. Les personnes ayant un TOC rapportent que leurs pensées intrusives obsessionnelles sont répétitives, elles reviennent plus souvent que les pensées intrusives classiques. En voulant éviter ces pensées, nous les ancrons encore plus.

# Les pensées négatives n’ont pas le pouvoir en soi, sauf si vous les laissez prospérer dans votre conscience

Si vous avez des pensées intrusives que vous avez interprétées comme dangereuses vous menant à essayer de les chasser de votre esprit; vous avez surement encore plus de pensées intrusives.

Les phrases, les idées, les pensées qui nous accompagnent sont nommées en psychologie cognitive . Utiles dans bien des situations, ces pensées nous aident à réfléchir et à résoudre nos problèmes. Mais ces pensées peuvent aussi entraver nos actions, nous empêcher de nous détendre ou même déclencher une réaction excessive de stress qui perturbe notre santé et notre équilibre psychologique. Pour se débarrasser des pensées automatiques, le meilleur moyen est de les observer, de les repérer et de les laisser repartir comme elles sont venues. Observer ses pensées permet de faire le tri parmi des pensées qui ne sont pas forcément justes, mais qui sont comme une défense de sentiments que nous voulons réprimer. On ne cherche pas à chasser ses pensées, mais à les réorienter. Nous sommes, pratiquement sans en être conscients, absorbés par des pensées, des souvenirs, des projets ou des sentiments. N’hésitez pas, expérimentez et respirez plus amplement, dès que vous ressentez que votre égo fait des siennes et vient parasiter vos pensées! Première étape pour cela (et première partie de cet article) : mieux  comprendre ce qui se passe dans mon cerveau lorsque je pars dans mes pensées.

Définition des pensées intrusives ou obsessionnelles

Mes pensées changent mon cerveau Comme indiqué dans l’article « Nos pensées changent notre cerveau!… », le simple fait de penser change la structure de notre cerveau.

[7] Gérer ses pensées parasites est donc un entrainement que nous pouvons offrir à notre cerveau, si nous le voulons, bien-sûr. Pour comprendre la notion de pensées parades, il faut se pencher sur l’artiste qui sommeille en nous. Ces petites voix dans notre tête, ces pensées, sont des pensées dites parasites. Ces épisodes de pensées intrusives peuvent survenir chez tout un chacun sans que nous puissions nous définir comme assujetti à un TOC. Tout le monde a des pensées intrusives Nous avons tous une imagination et nous avons tous des pensées intrusives. Les pensées ne sont pas la réalité, mais juste des pensées Essayez de penser le plus fortement possible à un énorme sac de pièces d’or. La visualisation Prenez quelques minutes de votre temps pour vous installer confortablement afin de visualiser vos pensées négatives et effrayantes. Réduire le bavardage Ces pensées ne sont que du bavardage et vous pouvez le réduire en acceptant simplement qu’elles soient là. Mais surtout, ce qui est le plus important est de chasser la honte et la culpabilité qui accompagnent ces pensées.

Conseil n°2 Accepter l’idée que nos pensées ne nous appartiennent pas

Changer son mode de pensée est possible à partir du moment où l’on accepte que dans notre esprit, des nombreuses pensées défilent sans vraiment nous appartenir.

Plus vous allez pratiquer, plus il sera facile d’identifier ses pensées pour les transformer. Je vous partage cette méditation pour se libérer des pensées négatives. Nous aimerions pouvoir la chasser et retrouver cette sensation heureuse liée à la pensée positive qui nous accompagnait alors, mais rien y fait. Comment faire naître la ou les pensées qui seules nous assureront la victoire, le bonheur et la réussite ? Elles continuent inévitablement à produire les pensées correspondantes qui, à leur tour, induisent nos comportements, parce qu’elles sont profondément imprimées dans notre cerveau. Prix : 6,85 € – Sortie le 8 mars 2017 Des milliers de pensées plus ou moins volontaires se bousculent dans nos têtes chaque jour. Nos pensées, c’est un peu comme au marché: nous sommes attirés vers celles qui braillent le plus fort.