Type de cheval

Posted on

Le type de ver, le plus dangereux chez le cheval et le poulain est le Strongyloide.

Ainsi, dans les publications, les temps de traitement vont de 30 jours à plusieurs mois, avec parfois une interruption pour euthanasie du cheval [5, 7, 8, 17, 20, 23, 24]. Cependant, il faut veiller à alterner les molécules pour éviter l’apparition de résistances. Si on oublie un ou plusieurs parasites on peut traiter de manière insuffisante, ce qui fragilise le cheval. Par contre, avec ce système il faut éviter le surpâturage. Le cheval est un grand animal, avec une capacité pulmonaire en rapport Chez certains chevaux, le début de la teigne peut être remarqué par une petite « boule » dans la peau du cheval. Dans les gros élevage, des tests de résistance peuvent également être réalisés pour déterminer : A partir de 6 mois, les petits strongles deviennent les principales cibles de la vermifugation. Mais alors, comment savoir si vous devez traiter votre cheval ? Les parasites adultes sont matures 10 à 12 semaines après l’ingestion des embryons.Au stade larvaire, les larves migrent dans l’organisme du cheval, ce qui entraîne des hémorragies internes.

Pour éviter que son chat ne souffre d’une maladie dentaire, il faut inspecter régulièrement sa bouche.

  • douleurs abdominales ;
  • troubles digestifs, diarrhées, vomissements ;
  • démangeaisons anales ;
  • vulvite ou vaginite de l’enfant ;
  • amaigrissement sans raison apparente ;
  • irritabilité, fatigue.

Il absorbe alors les aliments dans le contenu intestinal du cheval.

On évitera donc de traiter un cheval que l’on sait très infesté ou on le fera après en avoir mesuré les risques (et éventuellement sous surveillance d’un vétérinaire). Pour éviter les désagréments du parasitisme, vermifugez régulièrement votre cheval. Il faut traiter le cheval plutôt en automne (de septembre à décembre) et au printemps (de mars à avril). Alterner si possible les pâtures avec des bovins pour « casser » le cycle de reproduction des parasites (les bovins ne sont pas sensibles aux même parasites que les équins). Les strongles provoquent chez le cheval des symptômes surtout digestifs, avec tout d’abord un crottin ramolli et malodorant, puis l’apparition d’une diarrhée. Une partie du cycle se déroule à l’intérieur du cheval et une partie du cycle a l’extérieur. Faire simple ; une bouteille de 30 mm dHE d’ail coute dans les 32 € pour environ 10 à 12 mois de vermifugation possible pour un seule cheval. La plupart des parasites ne restent pas dans le corps du cheval et si vous avez bien fait votre programme, les gastérophiles et les petits strongles n’ont pas pu s’installer. En vermifugeant votre cheval régulièrement avec la molécule adaptée, vous interrompez le cycle parasitaire et vous limitez les risques de contamination !

Type de cheval (poulinière, cheval à l’entraînement, cheval de loisirs…) :

  • grands et petits strongles adultes et larves
  • oxyures adultes et larves
  • ascaris adultes et L3 et L4
  • hébronèmes
  • gastrophiles tous stades

Le matériel utilisé à cet effet doit être désinfecté avant son utilisation chez un autre cheval pour éviter la transmission.

Tout type d’hémorragie interne ou externe peut entraîner une anémie. En revanche, l’intégration de vitamine B12 et d’acide folique pour traiter l’anémie du cheval permet d’obtenir des résultats satisfaisants. Lapage (1959) mentionne, entre autres, que les vitamines A, D et celles du complexe B sont les plus importantes pour que les animaux développent une résistance aux parasites internes. Les parasites digestifs sont très nombreux et appartiennent à des groupes très différents : Javascript est désactivé dans votre navigateur. L’armoise commune (artemisia vulgaris) est une plante herbacée réputée pour son action puissante contre tout type de parasites digestifs. Un cheval infesté de Gastérophiles doit être rapidement traité afin d’éviter des complications mortelles : les perforations intestinales. Ces parasites sont les plus fréquents chez le cheval, ils se développent dans le gros intestin et le cæcum, et parfois dans l’intestin grêle. Ces parasites sont dangereux pour les poulains et peuvent provoquer une obstruction voire même une rupture intestinale si le cheval ne subit aucun traitement. Les larves sont ingérés par le cheval lorsqu’il se lèche, passent quelques temps dans la bouche, et migrent ensuite dans l’estomac et le duodénum.

Programme de Traitement type pour un cheval adulte au pré ou un cheval de sport de 500 kg

  • les lésions traumatiques
  • la rupture de vaisseaux sanguins
  • une hémorragie pulmonaire induite par l’exercice
  • un ulcère perforé
  • des interventions chirurgicales.

La notion de résistance est une composante qu’il faut prendre de plus en plus en compte.

En effet, leurs molécules persistent longtemps dans les tissus du cheval (phénomène de rémanence) et ne sont éliminées que très progressivement. Bien que toujours présentes dans l’organisme du cheval, elles sont alors à une concentration insuffisante pour être encore efficace. les larves sont retrouvées dans l’estomac des chevaux Photos Janssen-Cilag Idéalement, pour une protection optimale, il faudrait vermifuger toutes les 6 semaines. Il est important de suivre un protocole prescrit par un vétérinaire afin d’éviter les problèmes de résistance (certains vers deviennent insensibles à l’action des vermifuges). Il faut surveiller votre cheval lorsqu’il présente l’un de ces comportements : Il est important d’éviter certaines actions afin de ne pas empirer l’état de santé du cheval. Tout d’abord, il ne faut pas trop faire marcher le cheval afin de ne pas l’épuiser. Dans tous les cas, il faut savoir rester à sa place et veiller au bien-être du cheval. La colique étant majoritairement d’origine digestive, il faut porter une attention particulière à l’alimentation du cheval.

Programme de Traitement type pour un cheval adulte au box de 500 kg

Il faut aussi surveiller l’état de santé du cheval.

Il faut éviter l’ingestion de sable, qui peut aussi être un facteur de risque pour les coliques. Finalement, c’est au mode de vie du cheval qu’il faut être attentif. Il faut éviter les stress au cheval. Même si elle se traite le plus souvent facilement, certains cas sévères nécessitent d’être traités rapidement pour augmenter les chances de survie du cheval. Worminat agit sur les principaux parasites digestifs du cheval : vers ronds (petits et grands strongles, ascaris, et oxyures), vers plats (cestodes = ténias), insectes (gastérophiles). Renforçant la résistance à l’effort en fortifiant l’organisme, retrouvez sur Equiperformance.fr les fortifiants naturels pour une meilleure performance du cheval ! Il arrive en effet que le cheval soit victime de simples petits spasmes digestifs sans gravité. -Si l’on doit mettre dans un box un nouveau cheval, il faut curer au préalable le box, afin que le nouvel arrivant n’attrape pas les éventuels parasites de son prédécesseur. -Il faut curer entièrement le box deux jours après avoir vermifugé son cheval, de la sorte, l’animal ne se recontaminera pas. -Il faut disposer d’un hectare par cheval, ce qui permettra, en limitant la concentration des crottins, de limiter également le risque d’auto-contamination. Pour les élevages collectifs, il faut recommander de traiter tous les animaux le même jour pour réduire la contamination des pâturages. Raison pour laquelle il convient de traiter chaque cheval dans son individualité, en tenant compte de ses faiblesses. Mais tant qu’il existe un équilibre entre l’animal et ses parasites, le cheval est en bonne santé et vit avec ses hôtes dans une certaine harmonie. puis cliquer sur « Avoir un cheval » J’aime chargement… Les vers et les larves sont des parasites qui se développent dans l’organisme des chevaux. Il est normal que votre cheval ait des parasites mais ils peuvent devenir dangereux pour sa santé si ils sont trop nombreux et non traités avec attention.